Source: Externe

Pour lancer la revue SANTÉ CORPS ESPRIT  voilà le type de lettre que le dénommé "Xavier Bazin" envoie à son carnet d'adresses.
C'est lamentable. Lisez tranquillement en ouvrant le sens critique de votre cerveau. Le processus est le même que pour Santé Nature Innovation, le baratin est le même. C'est aussi pour cela que le professeur Joyeux passe devant le conseil de discipline de l'Ordre des médecins": parce qu'il fricotte avec des gens malhonnêtes. Il est embringué dans une spirale dont je crois connaître le moteur proche. J'ose espérer que les confrères qui sont embringués dans ce navire malsain vont se réunir et faire passer leurs idées par eux-mêmes. On peut critiquer la médecine officielle et faire entendre sa voix sans passer par ces gens là. La médecine est une: c'est celle qui guérit ou améliore le patient en le respectant, en l'écoutant et en appliquant le "primum non nocere".

"Il est évident qu’un éditeur « classique » exigerait le prix d’un livre haut de gamme pour chaque numéro de Santé Corps Esprit, tant leur contenu est riche et unique. L’abonnement dépasserait alors les 200 euros, pour 12 exemplaires par an.
Mais vous n’aurez pas à payer ne serait-ce que la moitié de ce montant car nous ne sommes pas une « maison d’édition ». Le Professeur Joyeux est totalement bénévole dans ce projet, comme dans tout ce qu’il fait pour le grand public.
Notre but est de diffuser au plus grand nombre de personnes des informations capitales pour leur santé, qu’ils ne trouvent nulle part ailleurs. C’est pourquoi vous ne trouverez pas la moindre publicité à l’intérieur de Santé Corps Esprit. C’est pour nous la seule manière de vous garantir que nos informations sont indépendantes, sans conflit d’intérêt.
Tout ce que nous souhaitons, pour que le projet soit viable et durable, c’est couvrir nos coûts : experts, rédacteurs, maquette, impression et envoi. Nous avons fait nos calculs : chaque numéro devrait nous coûter environ 6 euros à réaliser et à envoyer par la poste, soit un total de 72 euros par an et par abonné, pour 12 numéros.
Mais pour le lancement de cette revue, nous proposons un tarif spécial à seulement 37 euros en France métropolitaine. Cela représente 10 centimes par jour, un montant dérisoire pour vivre mieux et plus longtemps !
Vraiment, ne tardez pas à profiter de cette offre, car nous ne pourrons pas nous permettre de proposer ce tarif de lancement très longtemps."

Lisez ces dernières phrases; cela veut dire: vous vous rendez compte, nous perdons 35 euros par abonnement. On va les sortir de notre poche! Si vous ne sortez pas 10 centimes vous allez mourir, dépêchez-vous! Nous, on ne veut pas gagner de l'argent on veut juste couvrir nos coûts etc. C'est NUL? VRAIMENT NUL!