Source: Externe

L'AP HP change de système informatique et hop! 80 millions d'euros disparaissent. Le nouveau logiciel Orbis ne peut facturer et relancer les mauvais payeurs. Mais l'AP HP manque de personnel et comptabilise chaque seringue et compresse. C'est ce que dénonce la cour des comptes où Madame Mireille Faugère sévit maintenant, elle qui, ayant longtemps travaillée à la SNCF (l'a quittée après l'avoir remise sur les rails...), était devenue la patronne de l'AP HP. Comme quoi on peut faire différents métiers dans la vie. A l'AP HP le salaire de Mireille était plus élevé que celle de la chanson: 300 000 euros brut par an (c'est mieux payé que chef de gare). Son prédécesseur ne touchait que 200 000 euros. On n'en est pas à 100 000 euros près à l'AP HP. En partant la sexy madame Faugère empôche un parachute doré de 125 000 euros brut. N'étant pas très au courant du fonctionnement des hôpitaux, mais sachant gérer à sa manière, madame  Mireille F. a signé des contrats de "veille", de "coaching" ou des "conseils stratégiques", qui sur trois ans ont coûté 3,7 millions d'euros dont 2,4 millions au profit d'un seul cabinet". Que des cabinets chics: Boston consulting group, Ernst & Young; sans appel d'offres classique. Ben, voyons!  Le Brésil offre à l'AP HP 600 000 euros pour former ses toubibs à la médecine de catastrophe; sur cette somme 230 000 euros ont été claqués en frais de mission dont 150 000 en billets d'avion business class.C'est le personnel des hôpitaux et les patients qui trinquent. Pendant ce temps certains, impunis, trouvent la vie belle. C'est ça qui est catastrophique.

Source: Le Palmipède  mercredi 5 octobre 2016