Les médicaments que vous prenez pour des maladies graves font l'objet de transactions qui laissent pantois. Bien sûr, vous l'avez devinez, parmi les maladies graves il y en a une qui rapporte des millions de dollars voire des milliards à l'industrie pharmaceutique, il s'agit du CANCER. En mars dernier Le laboratoire français IPSEN acquiert le Cabozantinib médicament du cancer du rein pour 300 millions d'euros. Ils viennent de s'offrir l'Onivyde médicament du cancer du pancréas pour 546 millions d'euros acheté à la société américaine Merrimack Pharmaceuticals. Ipsen va asuurer le développement et la commercialisation du produit aux États- Unis et recevra des royalties sur les ventes en Europe réalisées par la société Shire qui y détient la licence commerciale. Lancé en octobre 2015 l'Onyvide réalise un chiffre d'affaires de 60 millions de dollars par an dans son indication actuelle - le cancer du pancréas en deuxième ligne - avec un potentiel de 300 millions. Mais une étude de phase II est en cours dans le cancer du pancréas en première ligne et une étude de phase II/III dans le cancer du poumon. Si ces études aboutissent à de nouvelles indications et donc à un ciffre d'affaires plus important IPSEN devra verser jusqu'à 450 millions de dollars supplémentaires à Merrimack, mais pas avant 2020. "D'ici là, cette opération financée grâce à la trésorerie d'IPSEN et à des facilités de crédit existantes, sera dilutive en 2017 et relutive en 2018" explique Aymeric le Chatelier. Outre Onivyde, Ipsen récupère aussi les droits sur un anticancéreux générique dont la commercialisation a été confiée à Teva et qui est en cours d'examen auprès de la FDA.
IPSEN réalise des ventes qui dépasseront en 2016 1,6 milliard d'euros avec la SOMATULINE (tumeurs neuro-endocrines) DÉCAPEPTYL ( cancer de la prostate, et CARBOZANTINIB ( cancer du rein).
VOILA. Vous avez une idée de la façon dont les laboratoires (ici IPSEN) s'occupe des maladies qui vous font mourir. Ipsen rachète des molécules déjà sur le marché et qui ne guérissent pas un prix faramineux pour gagner encore plus d'argent. Sachez qu'aucun de ces produits ne vous empêche de mourir. Ce qui les interesse c'est la stratégie d'orientation vers plus d'argent et aussi les actionnaires prévenus qu'en 2017 l'opération sera dilutive MAIS relutive en 2018! C'est y pas beau tout ça! Bien sûr Ipsen se fout complètement de trouver une molécule qui va guérir le cancer du pancréas par exemple. Là, la rentabilité est nulle.