Le marché du cancer est estimé pour 2022 à 33 milliards de dollars. Le marché de l'immunothérapie du cancer du poumon est estimé en 2022 à 21 milliards de dollars. Les laboratoires BMS, Roche et Merck se font la guerre et font la course aux "milliards de dollars" grâce à leurs molécules. L'Opdivo de BMS est passé en deuxième ligne à cause du Tecentriq de Roche qui a pris 10% de parts de marché, mais Merck combine le Keytruda avec de la chimiothérapie génériquée. BMS rétrograde donc à la troisième place derrière Merck et Roche mais pour peu de temps semble t-il car comme l'écrit la banque d'invetissement Leering Partners "il ne faut pas oublier que le pipeline en immuno-oncologie de BMS constitue un riche actif industriel". Sans doute même le plus riche de tous avec cinq molècules en phase II et de nombreux projets en préclinique.
Vous voyez chers cancéreux, Bigpharma s'occupe bien de vous car vous le méritez bien !