C'est le titre d'un article des dossiers du Canard enchaîné d'octobre 2011 "Nucléaire c'est par où la sortie" 5, 35 Euros.

75% du parc nucléaire japonais étant arrêté, Areva va se faire moins de pognon avec les nippons. Mais rassurez-vous ils ne vont pas être sur la paille. Du moins pour l'instant. En effet, ils ont réussi à bricoler à Fukushima "une station d'épuration à gros débit destinée à traiter les eaux hautement radioactives qui inondent le site et empêchent toute intervention humaine".
Si cette usine réussit à fonctionner à plein régime, Areva empochera 200 millions d'euros.
Les un million d'euros offert  à la Croix-Rouge pour l'aide d'urgence représente donc une obole.

Merci Areva!

J'espère vivre assez longtemps pour assister à la faillite totale de cette entreprise.